12 octobre 2016

Le Peterbald

Le tsar des chats

Son caractère

Fruit d’un croisement entre un Sphynx du Don (ou Donskoy) et une Orientale Shorthair, cette race hybride est née en 1994 à Saint Petersbourg et compte à ce jour trois variantes : le nu, le velours (duvet à peine visible) et le brush (poil court, bouclé et dur). Plus attaché à ses maîtres qu’à sa maison, le Peterbald est aussi sociable avec d’autres chats qu’avec des chiens ou des enfants, à condition toutefois que ces derniers ne soient pas trop jeunes ; sa patience a des limites. Il s’exprime dans un jargon étendu de vocalises mais n’en fait pas usage à outrance.

 

Son prix

Autour de 1200 euros, mais tout dépend de la variété. Le nu est un peu plus cher que le velours et le brush.

 

Dans sa gamelle

Comme tous les chats nus, il est confronté à l’excès de sécrétion de sébum. Une alimentation de qualité riche en protéines et pas trop grasse est donc à prévoir.

 

Son maître idéal ?

Son caractère sociable le rend peu enclin à la solitude. Si il se promène librement dans votre jardin, prenez garde à ne pas l’exposer trop au soleil : sa peau est évidemment fragile. Pour le nu en particulier il faut de temps à autres faire un shampoing au pH neutre afin d’enlever le sébum. Les nettoyages trop fréquents favorisant la sécrétion, un gant mouillé fera l’affaire entre les bains. Il faut donc avoir un peu de temps à lui consacrer tant en soins qu’en démonstration d’affection.

 

Ce qu’en dit l’expert

« Avant d’adopter un Peterbald il faut être sûr d’avoir pour une lui une attirance physique car il est évidemment très particulier. Renseignez-vous sur son caractère aussi. Autant savoir qu’il n’est pas fait pour les personnes calmes et indépendantes. Il est bien trop énergique et curieux de tout pour apprécier passer inaperçu »

 

Wilfried Dumazedier,

Éleveur de Peterbalds.

 

Où se renseigner ?

afas-siamois.com

 

By Tv-Cats Races Share: