22 septembre 2016

Le sacré de Birmanie

Jamais sans ses maîtres

Son caractère

Sa bouille tendre qui affiche de grands beaux yeux bleus l’a propulsée ces dernières années au second rang des races préférées des Français. Il faut dire aussi que l’attachement qu’on peut lui porter ne se limite pas à sa beauté ! Si l’origine de sa race n’est pas officiellement déterminée, sa physionomie laisse penser que du sang Siamois et du sang Persan coulent dans ses veines. Du premier, il a hérité la couleur et le

tempérament vif, joueur et taquin. Quant au second, il lui doit sa fourrure, sa timidité, son goût prononcé pour les câlins et son côté parfois un peu exclusif à l’égard de son maître.

 

Son prix

Entre 600€ et 1000€

 

Dans sa gamelle

Chat d’intérieur par excellence, le Sacré de Birmanie n’est pas fait pour l’exercice en plein air. Son activité physique étant limitée aux foyers dans lesquels il vit, il faut se montrer vigilent avec son alimentation. Elle doit être raffinée, riches en protéines animales, et pauvres en céréales, au risque qu’il soit inutilement en surpoids.

 

Son maître idéal ?

Si vous vous absentez souvent de la maison, le Sacré de Birmanie n’est pas fait pour vous. En effet, lorsqu’il se sent délaissé, son sentiment de solitude peut engendrer des problèmes comportementaux. Son bonheur ? Une famille avec enfants. Trop exclusif pour cohabiter avec ses pairs, il adore en revanche se prêter aux jeux des bambins en culottes courtes, avec qui il se montre d’une patience infinie même si ces derniers sont parfois maladroits dans leurs gestes. De leur côté, les adultes devront lui accorder beaucoup d’attentions, en échange de quoi, ils recevront une tendresse sans limites.

 

Ce qu’en dit l’expert

« Ce sont des chats très intelligents… Et un poil capricieux ! Si par exemple, il n’aime pas du tout qu’on lui change ses habitudes. Ne serait-ce qu’avec la nourriture. Si, pour une raison ou pour une autre, vous êtes amenés à varier le contenu de sa gamelle, il la boudera et préfèrera avoir faim plutôt que de manger quelque chose qu’il ne connaît pas. Un conseil important aussi : il a tendance à n’en faire qu’à sa tête si vous ne faites pas preuve d’un tout petit peu d’autorité sur lui »

Nicole Godier-Lepert

Présidente du Cercle du Chat Sacré de Birmanie.

cerclechatsacre.fr

 

By Tv-Cats Races Share: